Avertir le modérateur

09/12/2012

Madame De Fontenay, encore élue Miss Rance!

miss.png

Certaine société de production de télévision à qui l’on doit, grâce à la complicité d’un de nos plus créatifs bétonneurs, la plupart des chefs-d’œuvre jetables de ce siècle nous a encore gratifié ce dernier samedi sur TF1 d’un de ses fleurons les plus consternants.

 

L’élection de Miss France a accaparé la sagacité d’environ deux tiers des téléspectateurs pendant toute une soirée au grand dam de France 2 qui pendant ce temps-là tentait désespérément et en vain de convaincre le tiers restant que Endémol n’avait rien à voir avec une maladie génétique et qu’il fallait donner des sous.

Téléspectateurs qui ont dû se torturer les méninges afin de décider qui, de la Ficelle Picarde, de la Saucisse Toulousaine, de la Fondue Savoyarde, de la Tarte Flamande ou de la Courge Landaise aurait le droit de tortiller du popotin pendant une année complète dans les rayons surgelés de nos grandes surfaces péri-urbaines qui ne sont jamais avares d’attractions scintillantes pour entortiller le chaland.

La sculpturale impétrante aura le droit également de jouer les Barbies customisées dans les salons de L’Auto ou les salons de l’Agriculture où elle pourra bavarder avec ses rurales consœurs également récompensées pour leur plastique mamellaire.

Le tout avant de se faire jeter aux oubliettes du consumérisme de masse besogneuse.

Avec son Noël, sa Saint-Sylvestre et toutes les fêtes subséquentes, Décembre va devenir de plus en plus juteux pour les marchands de poudre aux yeux. Je propose qu’Endémol rachète carrément le mois de Décembre et le privatise, je ne sais pas à qui on pourrait l’acheter ni comment mais je fais confiance aux experts économiques en ‘ Avenir de l’humanité de marché’ pour nous l’expliquer.

Ceci dit, Miss Bourgogne est fort avenante, il me plairait bougrement de la ligoter.

 

02/01/2012

Le fossé des générations

vadrouille.jpgHier Tf1 nous offrait la première surprise de l’année en programmant un inédit :‘La grande vadrouille’ à 20h30.

Film d’un autre âge où, sans souci de cohésion européenne ni de respect diplomatique l’on se permettait de pourfendre le teuton sans vergogne, de railler les casques à pointe et leur pas de l’oie, bref de prendre une revanche à peu de frais sur les envahisseurs d’hier.

C’était de bonne guerre à une époque où l’on sortait à peine d’une bien mauvaise.

Quand la Grande Vadrouille passe à la télé, je téléphone à mon père pour le prévenir d’allumer son poste, ensuite je m’installe et j’essaye d’imaginer les endroits où il se marre infailliblement devant les guignolades des deux gugusses, où il se tape sur la cuisse en rigolant ‘Ha les cons !!’ et là, moi aussi, je me mets à rire.

Je vous conseille cette méthode quand un film a usé mille fois vos cordes sensibles : pensez à quelqu’un qui le voit pour la première fois. Mon père a cette faculté inestimable de voir tous les films comme s’il les regardait pour la première fois.

En tout, il est allé 2 fois au cinéma, une première fois pour aller voir ‘La grande vadrouille’, une seconde 15 jours plus tard où il a vu ‘Les désarrois de l’élève Törless’, mais c’était une erreur, il voulait revoir ‘la grande vadrouille’ et il s’est trompé de salle.

Que Volker Schlöndorff lui pardonne, il n’a pas vu la fin. Les allemands qui font du cinéma, c’est pas son truc à mon papa sauf s’ils portent l’uniforme et sont ridicules, là, ça va, il les apprécie. Mon père ne connaît les noms que de deux acteurs, John Veine pour les films de cow-boys et l’autre c’est Bourvilélouislefuneste qui comme chacun sait, est à l’instar de Laureléardi, une seule et même entité.

J’ai bien essayé de lui expliquer au moins que c’était De Funes et pas Lefuneste, mais il m’a répondu « Qui ça ? »

J’ai laissé tomber.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu