Avertir le modérateur

02/02/2013

Michel Sapin ministre du Boulot.

poleemploi.jpg

Hier soir, fin de soirée sur la 2, un reportage effectué avec camera cachée dans une grande entreprise publique, l’émission s’appelle ‘ Les Infiltrés’. Le principe est qu’un journaliste se fait embaucher comme employé lambda et mène sa petite enquête en douce. L’entreprise hier, c’était ‘Pôle emploi’. Après le reportage, des questions sont posées à des invités triés sur le volet. On a bien rigolé.

 

Michel Sapin, ministre du travail et donc de ‘Pôle emploi’ avait poliment décliné l’invitation sur le plateau en arguant que ces procédés de caméra cachée c’était pas très correct. Que les gens quand ils ne savent pas qu’ils sont enregistrés se mettent à dire n’importe quoi, à inventer des trucs. Michel Sapin il dit que quand il visite les sites de Pôle Emploi avec des tas de caméras et de sous-secrétaires d’état et de directeurs de cabinet pour lui épousseter les revers de veston, les gens lui disent qu’il n’y a pas de problèmes, les directeurs d’agence interrogés affirment que tout va bien et tout le monde est bien content. Michel Sapin qui n’est pas du bois dont on fait les cercueils conclut donc que quand il y a une caméra cachée, les images sont en quelque sorte truquées. C’est pas un vrai reportage, c’est pas du journalisme, bref il ne veut pas participer à cette mascarade éhontée. C’est pas un imbécile, Michel Sapin.

 

Alors du coup, ils ont invité le Directeur National de Pôle Emploi, dont je tairai le nom par pudeur et parce que je l’ai oublié. Quand le reportage montrait les problèmes des conseillers, manque de temps pour suivre les dossiers, manque de personnel, sentiment de brasser du vent, de ne plus remplir leur mission, obligation de remplir des cases, de remplir des objectifs bidons, de tenir des entretiens bidons sur des dossiers bidons avec des projets bidons cache-misère inventés par des types qui sortent de grandes écoles de management et  qui n’ont plus vu un chômeur de près ou de loin depuis des lustres parce que dans leur entourage, on bosse monsieur, donc comme le reportage montrait tout ça, le Directeur qui venait justement d’avoir Michel Sapin au téléphone se mit à nier tout en bloc. Le reportage grossissait les traits, exagérait les problèmes, surexposait les dysfonctionnements, bref c’était un reportage à charge effectué par des esprits subversifs pour discréditer les institutions qui font un travail remarquable.

Après le directeur a dit ‘Faut que j’y aille, je dois rappeler Michel’ et tout le monde était content.

 

J’ai l’impression que les Directeurs d’entreprises publiques nommés ou pas par des ministres de droite ou pas, se ressemblent tous un peu. Rappelez-vous, Didier Lombard, PDG de France Télécom quand on lui parlait des suicides, répondait qu’on exagérait que ça allait plutôt bien, que dans le tas y’en avait qui n’étaient pas des vrais suicides, des qui avaient glissé dans l’escalier ou des qui s’étaient approchés trop près du bord.

Les Directeurs des entreprises, c’est pas des imbéciles non plus.

 

On est rassuré, avec Sarkozy ( qui a créé un peu tout ce bazar) les chômeurs étaient entre de bonnes mains, avec Hollande, les bonnes mains n’ont pas changé, simplement ils ont mis des gants.

 

Je me demande si finalement, Michel Sapin, ce ne serait pas l’arbre qui cache la forêt.

 

 

05/01/2012

A l'Ouest rien de nouveau. A l'Est non plus d'ailleurs.

dico.jpgFrançois Hollande (L’ami mollet pour les intimes) dont le discours ne cessait jusqu’ici de s’embourber dans les sables mouvants de l’à peu-près vient de passer la vitesse au-dessus.

Il dresse enfin une analyse politique approfondie de la conjoncture sociale en la dépeignant précisément et avec une acuité qui démontre sa volonté d’élever la pensée vers des sphères jusqu’ici inégalées.

Le tout, finement résumé dans une approche sémantique qui confine à la perfection philologique en ces termes : «  Sarkozy est un sale mec. »

 

Avouez que ça a une autre gueule que ‘ De la merde dans un bas de soie’ lorsque Napoléon parlait de Talleyrand, ou ‘ Nous ne sortirons que par la force des baïonnettes’.

 

Nous sommes rassurés d’appartenir à une nation qui possède de telles pointures politiques capables de synthétiser les faits en si peu de mots.

 

Pour montrer qu’ils ne seraient pas en reste, les histrions attitrés de notre président, Nadine et Jean-François, alias Bouvard et Pécuchet, alias Filochard et Ribouldingue faisant preuve d’autant de verve que l’impertinent présumé, auraient répliqué :

« Ouaahh, l’autre hé !! » et « Même pas vrai. »

 

Gageons que les écoliers du siècle prochain n’auront guère de mal à apprendre par cœur des citations de cet acabit.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu