Avertir le modérateur

16/09/2014

Le chômage, c'est pas du boulot (II)

hollande0.jpg

Mr Pierre Gattaz, inénarrable patron du MEDEF, bon vivant, véritable boute-en train n’en louperait pas une pour faire rire son assemblée. ( ici, on le voit qui raconte une de ses meilleures blagues à F. Hollande)

Dimanche dernier, après un banquet sans doute un peu trop arrosé ( On appelle ça une Université d’été en langage Medef)   notre joyeux drille y va comme d’hab de sa petite histoire drôle, celle de la suppression des jours fériés pour relancer le bazar en France, évidemment on la connaissait déjà mais ça fait toujours du bien de se poiler un bon coup. Surtout qu’il la raconte bien, le bougre.

 

Bref, tout le monde se bidonne, ça s’esclaffe, ça pleure de rire !

« Une autre ! Un autre ! » hurle l’assemblée aux anges.

« Bon Ok, mais c’est la dernière, après faut bosser un peu quand même, on est Dimanche et on n’a rien foutu…Nous on n’a pas peur de travailler le dimanche pas vrai ?? Ha ! Ha ! Ha !   …Il ne resterait pas un peu de votre excellent Armagnac, par hasard? »

Et le voilà parti à raconter ses histoires devant son Travailler les jours fériés, ça ferait baisser le chômage de ceux qui travaillent pas ( les jours fériés non plus) . Bon, j’ai pas tout compris mais je suis pas patron du Medef, moi.

public hilare ( et pourtant, c’est un public de patrons, des ptits gars sérieux, pas des types qui se marrent pour un oui ou pour un non, enfin surtout pour un non…) et il a terminé sur celle du travail les dimanche et jours fériés mais comme il avait pas mal tapé dans la gourde il s’est plus rappelé de la chute, ça s’est un peu fini en eau de boudin.    Et puis tout le monde était bourré. Parait même que Laurence Parisot aurait vomi partout, c’est Emmanuel Valls qu’à été obligé de la reconduire.

Voilà les universités d’été, ça se passe comme ça au Medef. C’est un bon gros chouette tas de chics copains pas bégueules pour un sou, c’est bon enfant, ça se tape dans le dos, on se remémore la larme à l’œil le bon vieux temps d’avant l’invention de l’inspecteur du travail.

Si vous voulez vous poilez encore un peu plus, le Medef publie une anthologie «  Cent ans d’histoires drôles du patronat français » préface de Ernest-Antoine Sellières  ( E136 *)

Ce superbe volume en croute de cuir est un florilège des meilleures blagues de nos capitaines d’industrie de : 

» Si les enfants n’ont plus le droit de travailler dans les mines, ça va ruiner l’économie Française (21 Mars 1841)»

jusque « Des congés payés ?mais ça va ruiner l’économie Française !(1936) « 

en passant par «  Payer les ouvriers quand ils sont malades ? Mais ça va ruiner l’économie Française ! »

Ha que de bons moments de franche rigolade en perspective 

 *  E 136 : Conservateur à 100%.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu