Avertir le modérateur

07/06/2012

La roue tourne.

mart.jpg

Ray Bradbury, grand empapaouteur de martiens et visionnaire apocalyptique a cassé sa pipe intersidérale hier le 6 Juin. L’auteur de Farenheit 451 était le créateur entre autres de multiples nouvelles peuplées d’araignées géantes et de robots lubrifiés à l’huile de synthèse. Le problème aujourd’hui avec ce genre de littérature, c’est qu’aussi visionnaire et pessimiste que puisse se révéler tout auteur de romans d’anticipation qui se respecte, aucun n’aura assez d’imagination pour prévoir, par exemple, que des extra-terrestres prendraient le pouvoir en Syrie et mettraient le pays à feu et à sang, ou qu’on exterminerait les rhinocéros à coups de rayons laser pour redonner un peu de virilité à tout un peuple asiatique en pleine débandade. ( Regardez le reportage sur A2 ce soir)

Remarquez, ça fonctionne la poudre de corne, ils sont des milliards en Asie.

Non, vraiment, les écrivains pondraient des trucs pareils on leur dirait: Faut pas exagérer, là on nage en pleine science-fiction !

 Un petit dialogue extrait de ses ‘chroniques martiennes.’en 1954:

        Nous n’abimerons pas Mars, c’est un monde trop vaste et trop avantageux.

 

    Vous croyez ? Nous autres terriens avons le don d’abimer les grandes et belles choses.

Quel boute-en-train, ce Ray ! Mais bon, un peu léger dans le domaine de la prédiction.

Un autre maître de la terreur et de l’épouvante à failli y passer récemment, Christophe Dechavanne, petit histrion gesticulateur du PAF a fait paf avec son chien, percuté par une moto dont la roue de l’infortune lui a un tantinet égratigné les côtes.

La moto avait été gagnée dans un de ses jeux dont la télé a le secret par un candidat alcoolique. Juste retour des choses.

Souhaitons à Christophe un prompt rétablissement afin qu’il nous abreuve à nouveau d’émissions bien plus horribles que les plus horribles nouvelles de Bradbury et qui peupleront nos nuits de cauchemars sudorigènes voire énurétiques.

 

08/12/2011

Y'avait rien dans le frigo, alors j'ai regardé la télé.

Hier soir lors d’une de ces émissions dont seul le PAF a le secret et présentée par un animateur dont seule l’Ecole Française du Journalisme a le secret, monsieur Myard, inénarrable député dont seule l’Assemblée Nationale a le secret, a déclaré l’air un peu outré devant le constat alarmiste de certains intervenants382779_295534397144339_100000633444176_1007881_1280194461_n.jpg, que tout n’allait pas si... mal après tout, que dans les hôpitaux ça allait même bien, qu’au travail ça allait bien, que dans les familles vers la fin du mois ( le 12 donc) ça allait bien aussi, et qu’il fallait en finir avec le discours misérabiliste colporté par les malveillants. Madame Roselyne-Tagada- Bachelot, ex-apothicaire reconvertie dans le ministère de la grippe, et dont on espérait être définitivement vaccinés a opiné du chef et ajouté qu’il fallait faire des économies pour la sécurité Sociale. Roselyne parlant de faire des économies à la sécu, cela s’appelle, en rhétorique, un oxymore. ( Allez chercher le dico, je ne vais quand même pas vous mâcher le travail.) Pour étayer son discours, Mr Myard nous affirme que dans l’hôpital de la ville qu’il gère, tout le monde était souriant quand il faisait sa petite visite avant les élections, le directeur de l’hosto était souriant, les médecins étaient souriants, les infirmières étaient souriantes, les aide-soignant, les malades, les agonisants étaient souriants. Même les morts se fendaient la pêche, en ajoutant toutefois que là c’était pas terrible mais que ça allait s’arranger. Mr Myard député joufflu dont la mine replète( voir photo) et le costume en fil d’Ecosse laisse à penser qu’il ne fait pas la queue très longtemps aux urgences quand il se blesse en ouvrant son courrier, et qu’il n’attend pas 8 mois pour obtenir un rendez-vous chez le spécialiste, a donc la chance inouïe de provoquer le sourire partout ou il passe, même moi j’ai souri en l’écoutant. Pour finir, il a ajouté que la souffrance au travail était une légende urbaine colportée par des feignasses, que les 400 employés de sa mairie étaient fous de joie de travailler pour lui, qu’ils se marraient comme des baleines à bosse toute la journée et ne savaient plus quoi faire de leur pognon, mais comme aucun n’était là pour témoigner on a continué à sourire en bavant d’envie devant ce merveilleux Eden géré par ce petit plaisantin de Mr Myard. Du coup, j’ai eu du mal à m’endormir à cause des crampes à la mâchoire à force de sourire.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu