Avertir le modérateur

20/07/2012

La délinquance juvénile des jeunes voyous.

goldman.jpg

-         

-          Ben alors, Simone, t’en fais une de ces têtes, qu’est ce qu’il y a prison.jpgqui ne va pas ?

 

-          Ha tais-toi, c’est mon p’tit dernier !

 

-          Le Marcel ?

 

-          Ben oui, le Marcel, il m’en cause bien du tracas.

 

-          Quel âge ça lui fait maintenant ?

 

-          Il va sur ses 17 ans, on peut plus le tenir maintenant.

 

-          Les filles ? Les copains ?

 

-          Non, ce serait que ça..

 

-          Il fait pas de bêtises au moins ? La drogue ? L’alcool ?

 

-          Pire encore ! Regarde ce que j’ai trouvé sous son lit !

 

-          Ho la la ! Ma pauvre !

 

-          Comme tu dis.

 

-          Le Financial Times ! Quelle horreur ! et celui-là : La Tribune, La Vie Financière ! Ha j’te comprends.

 

-          Je sais plus quoi faire ! il traine avec une bande, je te dis pas la dégaine ! complet veston, attaché-case, des Weston aux pieds, j’ai tout fait pour qu’il remette son maillot du PSG pour aller à l’école, ya plus moyen, il met même plus sa casquette à l’envers ! Le proviseur m’a convoqué, c’est devenu infernal, ils ont parlé de le faire passer en conseil de discipline.

 

-          Je la connais cette bande, sans arrêt à parler Anglais, à lire des rapports sur leurs ordinateurs portables, ils emmerdent tout le quartier jusqu’à des pas d’heure : Les Traders qu’ils s’appellent.

 

-          C’est ça ! Les Traders ! des hyperactifs ! Toujours pressés, toujours sur la brèche. A enquiquiner les épargnants ,à parler d'investissements, de fonds de pension...Et puis un langage vulgaire! Mais vulgaire! et des CAC 40 plein la bouche et des Nikkei par-ci et des Wall-street par-là, moi qui ai toujours fais attention à ce qu'il ne disent jamais de gros mots.

 

-          Des voyous ! avec le mien, je suis tranquille, il fait partie du gang des Pitbulls sanglants, ils ont le droit qu'aux onomatopées et ils s’occupent que des petits vieux.

 

-          T’as vraiment de la chance…Mais ça lui suffit pas de lire ces saloperies en cachette, il m’a avoué qu’en plus, il suit des cours à H.E.C, tout ça c’est la faute à ses 2 ans d’avance, j'aurais dû mieux surveiller ses carnets de notes.

 

-          Aïe ! Aîe ! Et s’il se fait pincer par la police ?

 

-          Oui, je sais, j’en dors plus ! Il finira comme son bon-à-rien de paternel, en prison ! quartier de haute sécurité là où on colle les fondés de pouvoir ou les attachés de direction.

 

-          Mais comment qu’il en est arrivé là ? Avant il était plutôt tranquille, non ?

 

-          Que des satisfactions ! Des p’tits trafics de drogue par-ci par-là, on r’trouvait de temps en temps des auto-radios dans sa chambre ou une voiture brûlée dans la cour de l’immeuble, rien de bien méchant, des loisirs comme les autres, des activités de plein-air plutôt saines.

 

-          Comme le mien, qu’est ce qu’on est fier quand il nous ramène des sacs-à-main, au moins on est tranquille, même les flics du quartier nous font des compliments.

 

-          Et puis un jour il s’est mis à prêter de l’argent à ses camarades d’école, pour 20€ on lui en rendait 21€ le mois d’après.

 

-          Et tu t’es aperçu de rien ?

 

-          Ben non, je croyais qu’il faisait toujours du racket, je pouvais pas me méfier, c’est un camarade à lui qui m’a prévenu et après il s’est mis à regarder des émissions bizarres à la télé, sur l’économie, la finance, Envoyé Spécial, des trucs comme ça, même les actualités !

 

-          Ha moi ! je lui ai interdit les actualités, il a droit qu’aux jeux vidéos ou aux films ultra-violents, comme ça, je sais qu’il aura pas de mauvaises idées en tête, devenir banquier, financier ou je ne sais quoi, tu vois pas la honte dans le quartier, c’est ma hantise.

 

-          Après il s’est mis à lire des biographies, Rothschild…

 

-          Ma pauvre.

 

-          Madoff, Kerviel…

 

-          La dégringolade.

 

-          La pente savonneuse du vice, et puis un jour, le dérapage fatal, la chute dans l'abîme, il est devenu actionnaire d'une société cotée en bourse, il s'est mis à se documenter sur les banques d’affaires, les sociétés d’investissements.

 

-          La déchéance.

 

-          Je comprends même pas qu’on laisse des ouvrages pareils en libre circulation, après on s’étonne que nos enfants tournent mal et finissent gangsters mais les parents peuvent pas tout surveiller.

-          A qui le dis-tu ! Ha t’as vraiment pas de chance avec tes garçons, au fait et le deuxième, celui qui s’est fait pincer à faire l’ENA et qu’a fini député ?

 

-          Hé ben il lui reste deux ans à tirer mais avec un peu de chance il sera libéré avant pour bonne conduite et s'il suit une cure de désintoxication.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu