Avertir le modérateur

07/12/2011

Quand Greenpeace harponne une centrale...

Huit mois après avoir investi les locaux d’une centrale nucléaire au Japon sans demander la permission au concierge, GreenPeace, une petite troupe de joyeux drilles indépendants a récidivé en France. Cette fois, ils n’ont pas oublié de refermer la porte après avoir tiré la chasse d’eau. On ne pourra donc pas s’éclairer en vissant un poulpe sur l’abat-jour ou se chauffer au sushi, ce qui aurait été bien pratique en ces temps de crise. Les farceurs ont réussi leur coup simplement en se faisant passer pour des éboueurs venus vendre leurs calendriers. Mais leur plan machiavélique a rapidement été déjoué grâce à la vigilance et la perspicacité des agents de la sécurité triés sur le volet. « D’habitude, c’est toujours des chatons ou des chiens sur leur calendrier, cette fois-ci, c’était des pandas géants et des baleines, ça nous a mis l391909_299582113406234_100000633444176_1017984_743272524_n.jpga puce à l’oreille. » a déclaré le responsable des équipes chargées de la surveillance. Ouf, nous voilà rassurés, c’est pas demain la veille qu’on se fera vitrifier sans le faire exprès. Je trouve que les gars de Greenpeace, plutôt que d’emmerder les harponneurs de baleines grâce à qui nos épouses adorées vont pouvoir se tartiner les ridules ou les fabricants de jouets à neutrons qui vont irradier de joie les gosses à Noël, feraient mieux de s’occuper de leurs espèces en voie de disparition.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu