Avertir le modérateur

20/02/2013

Un peu de poésie dans ce monde de brutes.

Hier soir, je tombe sur un vieux bouquin d'un dénommé Jean Richepin, un truc que je n'avais pas relu depuis au moins ...pfff, tiens je préfère même pas calculer!

ça s'appelle:

' LES PETIOTS'

 

Ouvrez la porte
Aux petiots qui ont bien froid.is.jpg
Les petiots claquent des dents.
Ohé! ils vous écoutent!
S'il fait chaud là-dedans,
Bonnes gens,
Il fait froid sur la route.

Ouvrez la porte
Aux petiots qui ont bien faim.
Les petiots claquent des dents.
Ohé! il faut qu'ils entrent!
Vous mangez là-dedans,
Bonnes gens,
Eux, n'ont rien dans le ventre.

Ouvrez la porte
Aux petiots qui ont sommeil.
Les petiots claquent des dents.
Ohé! leur faut la grange!
Vous dormez là-dedans,
Bonnes gens,
Eux, les yeux leur démangent.

Ouvrez la porte
Aux petiots qu'ont un briquet.
Les petiots grincent des dents.
Ohé! les durs d'oreille!
Nous verrons là-dedans,
Bonnes gens,
Si le feu vous réveille!

Voilà, ça date d'un peu plus d'un siècle et je me dis, je me dis... je me dis que, ou bien les Bonnes Gens sont ignifugés ou alors leur briquet c'était de la vraie camelote.

c'est tout.



 

 

15/02/2013

Qui vole un oeuf, vole un cheval.

rossinante.jpgLa France atterrée, la France pays de la gastronomie raffinée et douillette, Pays de Beaucuse et Brillat-Savarin vient d’apprendre avec stupéfaction que ce qu’elle mange depuis des lustres n’était pas en réalité ce qu’elle croyait manger !

Moi qui m’imaginais depuis tout petit que le surimi était un joli poisson multicolore qui vivait accroché sur les rochers fouettés par les embruns que des pêcheurs rougeauds et gaillards ramassaient au risque de leur vie en pleine tempête et que c’était pour ça que ça sentait bon l’iode, que le salami était un morceau bien sain de cuisse de porcelet élevé au grain d’orge et que le Kiri sortait tout droit des vaches à pis carrés traits par de rudes fermières qu’on ne trouve que sur les hauts-plateaux de la Terre de feu! Alors là ! je dois dire que je tombe de haut ! Tout ça! toute cette bonne nourriture qu’on nous montre à la télé c’est du pipeau, des racontars !

Les publicitaires qui nous concoctent ces belles images nous mettant l’eau à la bouche et nous font un effet bœuf seraient d’honteux  falsificateurs.

Les pubs vantant les légumes triés à la main, les poulets qui s’ébattent dans les champs infinis, les veaux qu’on dorlote avec force caresse et tendresse ! Du vent, des mensonges, des fables !

 

Je viens même subitement de comprendre pourquoi on appelle ‘Farce’ la viande qu’on trouve dans les lasagnes.

 

Et tout cela, parait-il, pour faire de l’argent, du pognon,  du profit. Pour spéculer ! je suis sidéré.

Que voulez-vous : L’homme est ainsi fait : chassez le naturel il revient à la vitesse d’un cheval au galop. Ou d’un bœuf.  Même ça on n’en sait plus rien.

 

Pourtant le dirigeant de Findus, ça a pas l’air d’être le mauvais cheval mais comment voulez-vous qu’on s’y retrouve maintenant ? On ne peut plus se fier à personne.

 

Regardez le Pape, on lui aurait donné le Bon Dieu sans confession, et bien voilà qu’il démissionne en prétextant qu’il se fait vieux.  Moi je crois plutôt qu’il veut s’éclipser avant le scandale. Des catholiques mécontents ont trouvé que leurs prières pour faire interdire le mariage pour tous ont été inefficaces et se sont décidé à faire analyser les hosties.

Imaginez qu’en plus  du corps du Christ on y retrouve aussi celui de son petit ami de l’époque ! Vous imaginez la cène??

On ne saurait vraiment plus à quel Saint se vouer !

 

02/02/2013

Michel Sapin ministre du Boulot.

poleemploi.jpg

Hier soir, fin de soirée sur la 2, un reportage effectué avec camera cachée dans une grande entreprise publique, l’émission s’appelle ‘ Les Infiltrés’. Le principe est qu’un journaliste se fait embaucher comme employé lambda et mène sa petite enquête en douce. L’entreprise hier, c’était ‘Pôle emploi’. Après le reportage, des questions sont posées à des invités triés sur le volet. On a bien rigolé.

 

Michel Sapin, ministre du travail et donc de ‘Pôle emploi’ avait poliment décliné l’invitation sur le plateau en arguant que ces procédés de caméra cachée c’était pas très correct. Que les gens quand ils ne savent pas qu’ils sont enregistrés se mettent à dire n’importe quoi, à inventer des trucs. Michel Sapin il dit que quand il visite les sites de Pôle Emploi avec des tas de caméras et de sous-secrétaires d’état et de directeurs de cabinet pour lui épousseter les revers de veston, les gens lui disent qu’il n’y a pas de problèmes, les directeurs d’agence interrogés affirment que tout va bien et tout le monde est bien content. Michel Sapin qui n’est pas du bois dont on fait les cercueils conclut donc que quand il y a une caméra cachée, les images sont en quelque sorte truquées. C’est pas un vrai reportage, c’est pas du journalisme, bref il ne veut pas participer à cette mascarade éhontée. C’est pas un imbécile, Michel Sapin.

 

Alors du coup, ils ont invité le Directeur National de Pôle Emploi, dont je tairai le nom par pudeur et parce que je l’ai oublié. Quand le reportage montrait les problèmes des conseillers, manque de temps pour suivre les dossiers, manque de personnel, sentiment de brasser du vent, de ne plus remplir leur mission, obligation de remplir des cases, de remplir des objectifs bidons, de tenir des entretiens bidons sur des dossiers bidons avec des projets bidons cache-misère inventés par des types qui sortent de grandes écoles de management et  qui n’ont plus vu un chômeur de près ou de loin depuis des lustres parce que dans leur entourage, on bosse monsieur, donc comme le reportage montrait tout ça, le Directeur qui venait justement d’avoir Michel Sapin au téléphone se mit à nier tout en bloc. Le reportage grossissait les traits, exagérait les problèmes, surexposait les dysfonctionnements, bref c’était un reportage à charge effectué par des esprits subversifs pour discréditer les institutions qui font un travail remarquable.

Après le directeur a dit ‘Faut que j’y aille, je dois rappeler Michel’ et tout le monde était content.

 

J’ai l’impression que les Directeurs d’entreprises publiques nommés ou pas par des ministres de droite ou pas, se ressemblent tous un peu. Rappelez-vous, Didier Lombard, PDG de France Télécom quand on lui parlait des suicides, répondait qu’on exagérait que ça allait plutôt bien, que dans le tas y’en avait qui n’étaient pas des vrais suicides, des qui avaient glissé dans l’escalier ou des qui s’étaient approchés trop près du bord.

Les Directeurs des entreprises, c’est pas des imbéciles non plus.

 

On est rassuré, avec Sarkozy ( qui a créé un peu tout ce bazar) les chômeurs étaient entre de bonnes mains, avec Hollande, les bonnes mains n’ont pas changé, simplement ils ont mis des gants.

 

Je me demande si finalement, Michel Sapin, ce ne serait pas l’arbre qui cache la forêt.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu