Avertir le modérateur

28/08/2015

L'université, c'est mieux l'été.

téléchargement.jpg

L’Université d’été du MEDEF ( Mouvement d’Entraide et de Défense des E… de la Finance, mettez ce que vous voulez à la place des points de suspension) vient de se tenir les 26 et 27 Août sur le camping D’HEC.

HEC c’est comme qui dirait une pépinière pour les grosses légumes des années futures, pas de mauvaises herbes, pas de petites bestioles qui risqueraient de boulotter les  jeunes pousses pleines d’idées innovantes pour nourrir le monde de demain. Rien que de l’étudiant Bio, mallette en cuir véritable, rasé façon Hipster  avec des chaussures à bouts  pointus pour botter le cul des anti-mondialistes qui se croiraient permis de planter leurs mauvaises graines dans leur potager. Les étudiants d’HEC sont les plus calés du monde en matière d’économie , c’est une école qui existe depuis les années 1970  et c’est grâce à eux que tout va pour le mieux et que les affaires tournent depuis cette époque-là. On leur doit une fière chandelle.

Bon alors au MEDEF, comme ils n’ont pas trop le moral en ce moment, ni la tête aux grands discours, ils ont eu l’idée d’appeler du renfort pour animer leur raout. Mais il leur fallait un vrai de vrai, un dur de dur, pas un de ces mollassons qui prônent des petites mesures vaguement sociales pour relancer l’économie, non un type bien campé sur ses deux jambes, bien représentatif de la  droite entreprenante d’aujourd’hui. Donc ils ont choisi un Socialiste.

Et pas n’importe lequel, ils ont choisi Emmanuel Macron, 1er ministre du gouvernement de François Hollande ( un autre socialiste, non j’aime mieux préciser, c’est pas évident)

Je n’y connais pas grand-chose en politique mais avec Macron, je crois bien qu’on est à l’abri de retour  des Bolchéviks et de l’aile gauche des Trotskystes révolutionnaires pour un petit bout de temps, Dieu le bénisse.

Macron, fils d’immigré Versaillais ( rive Ouest), est issu des classes les plus laborieuses de l’univers de la banque et de la finance. Pour payer ses hautes études, il a dû travailler d’arrache-pied jusque l’âge de 28 ans à la mine ( ensuite son papa l’a revendue, la mine).  Après qu’il eût obtenu son diplôme flambant neuf d’économie post-moderne grâce à sa thèse sur «  Comment se débarrasser de la mauvaise Grèce sans peine et dans la bonne humeur. » où il a eu la mention « Peut mieux faire mais c’est déjà pas mal. », le petit Emmanuel partit faire un stage à Wall Street et la City Londonienne.

Fort de son expérience sur cet univers de labeur et de souffrance, il revint en France et réfléchit sur la condition souvent misérable des travailleurs exploités, sous-payés et qui pourtant continuaient de bosser sans trop la ramener vu qu’ils ont pas trop le choix, et il s’est dit qu’on pourrait encore faire mieux . Par exemple que pour amasser un peu plus de Valeur Ajoutée ( ça s’appelle comme ça), 35 heures c’est pas assez et que 1500€ par mois, c’est trop. L’idéal serait d’inverser ces chiffres à 35€ par mois et 1500 heures de travail par semaine un peu comme dans les futurs pays riches.

Dans son discours au MEDEF, il a dit que  évidemment, ça pose quelques problèmes structurels et culturels mais que si les politiques et les dirigeants d’entreprise se serraient les coudes pendant que les employés se serraient  la ceinture, ça pourrait le faire.

Il a été très applaudi parce que, ça tombe bien, les politiques et les dirigeants d’entreprise n’ont pas de ceinture, ils portent des bretelles et ont deux coudes chacun dont ils ont eu l’habitude de jouer pour en arriver là où ils sont.

Il a dit aussi que c’était pas sa faute tout ça, ni la faute des grands capitaines d’industrie, il a dit que c’était la faute à la Mondialisation qui est devenue mondiale. Avant la mondialisation, elle était régionale, ça posait pas de problème, on pouvait se la couler douce les doigts de pieds en éventail avec le village voisin et échanger nos poireaux contre un sac de blé. C’était la belle vie.

Après la Mondialisation est devenue nationale, c’était un peu plus compliqué mais on a construit des autoroutes et fabriquer des caddies de supermarchés et ça a pu rouler à peu près.

Ensuite la mondialisation est devenue Européenne, déjà là ça a commencer à coincer, parce que l’Europe on l’aime bien, mais les Rosbifs, les Espingouins, les Ritals et les casques à pointe, entre Jeanne d’Arc et Napoléon, ça a pas toujours été le grand amour, sans parler des Polaks et des Wisigoths et sans compter que tous ces pays-là ont jamais pu nous blairer, nous autres les bons français pur jus.

Qu’est-ce que vous voulez, il y a de plus en plus d’étrangers dans le monde.

Et pour finir  la mondialisation est devenue mondiale, et depuis c’est franchement le bordel, le monde économique, on n’y comprend plus rien. C’est du Chinois.

Bon, je digresse, je digresse et il est temps de conclure avec un petit exercice amusant. Comparez une photo de Boris Vian et une photo d’ Emmanuel Macron, vous ne trouvez pas qu’il y a comme un petit air de famille ? Pour mémoire, Boris Vian, c’est celui qui a écrit «  J’irai cracher sur vos tombes » et «  Et on tuera tous les affreux. »

Etonnant non ?

 imgres.jpg

téléchargement.jpg

23/04/2015

Petite carte postale de la Chine

usine.jpg

On dit beaucoup de mal de la Chine en ce moment surtout en ce qui concerne le peu de cas qu'elle fait de la pollution que génère son merveilleux développement que le monde entier leur envie, la bave aux lèvres. Témoin, ce documentaire fielleux et pernicieux, voire un tantinet jaloux qui dénonce les dégâts soi-disant catastrophiques qu'occasionneraient leurs différentes industries sur la planète. Pour mettre fin à ces calomnieux propos répandus par la racaille écolo-défaitiste, je vous livre exceptionnellement un document personnel: la carte postale envoyée de ce pays par mon cher neveu.

Cher oncle, je vous écris  depuis ce surprenant pays qu’est la Mandchourie subdésertique que mes parents ont choisi pour mes vacances. J’espère que tu recevra rapidement ma carte parce que c’est assez compliqué de trouver une boite aux lettres en état et encore plus impossible de trouver un facteur qui soit capable de faire la levée du courrier en évitant les tirs croisés des paysans Makmouches et des opposants kouliaks.

La carte représente l’emblème de la ville: le dépôt de produits chimiques jouxtant l’école maternelle  et assez représentatif de l’architecture locale qui s’inspire surtout du cube.

A part cela, la vie ici est très simple, voire rustique.  Les loisirs sont assez restreints, il y a l’alcoolisme tout d’abord, très prisé des pères de famille lorsqu’ils reviennent de la mine.  Pour les enfants il y a les pieds bots ou petites tares diverses qui leur permettent  de s’amuser entre petits camarades à celui qui a la pire et se jeter des pierres. Sinon, ils ne vont que rarement à l’école car  ils ont l’autorisation de travailler dès l'âge de 7 ans et demi à la mine depuis le référendum national de 1898 sous Han-chu 1er.

La nourriture est plutôt répétitive, je me suis accoutumé à une sorte de bouillie à base de pommes de terre macérées dans de l’eau de vie d’écorce de bouleau et de boue séchée, le tout agrémenté de petits morceaux de gras qui doivent être de la viande de taupe mais je n’en suis pas sûr.

En dessert, nous avons droit à  une sorte bouillie à base de pommes de terre macérées dans de l’eau de vie d’écorce de bouleau et de boue séchée le tout agrémenté de petits morceaux de gras qui doivent être de la viande de taupe mais je n’en suis pas sûr non plus.

La famille est très gentille avec moi. Chaque matin la maman me réveille vers 4h, 4h15 avec un bon bol de bouillie à base de pommes de terre macérées dans de l’eau de vie d’écorce de bouleau et de boue séchée SANS  petits morceaux de gras. C’est plus léger pour aller travailler à l'exploitation minière. Ce n'est pas facile de travailler à la mine avec des Tongs car je n’avais prévu d’emporter de chaussures de sécurité avec mes maillots de bain. D’ailleurs, je ne me baigne plus dans la rivière non plus, j’ai été couvert de plaques vertes la 1ère fois que j’ai essayé, ce n’est pas douloureux mais ça démanche je me suis beaucoup gratté et la couleur reste même après la cicatrisation qui est très longue.

Voilà, que dire d’autre ? le paysage tire sur le gris, parfois  gris foncé. A cause de la poussière de charbon les arbres ne portent pas de feuilles sauf entre le 15 et le 20 Juillet pendant les grandes vacances quand la mine est fermée. Ce n’est pas très grave puisqu’Il n’y pas d’oiseaux, ils sont tous morts lors de la dernière fuite survenue à la centrale de production de strontium 188 juste apposée au jardin de la maison qui m’accueille.

Je vous embrasse très fort.

PS : je sais que je n’ai pas été très sage l’an dernier et que mes résultats scolaires étaient très mauvais, mais quand même pour mon voyage linguistique l’an prochain, si tu pouvais décider papa à choisir la Floride ou à la rigueur les Seychelles, ça m'arrangerait.


Voilà, vous voyez, rien de bien alarmant, toutes ces médisances, c'est écran de fumée et compagnie.

( Pour ceux que cela intéresse, cette carte postale fait l'objet d'un petit jeu littéraire sur le site https://tudinescesoir.wordpress.com/about/ concocté par ma talentueuse amie Géraldine Jaujou, entre autres auteure d'excellents romans à commander en urgence )

13/02/2015

DSK, Woerth, tous de grands enfants aux grands yeux ébahis.

téléchargement.jpg

Le Père supérieur dont par pudeur et discrétion, nous ne donnerons que les initiales, D.S.K., victime de sa naïveté légendaire s’est ému  à la barre d’apprendre que les accortes gourgandines vêtues de culottes de soie rose et de nuisettes à balconnet abyssal étaient en réalité des prostituées !

     Vous êtes certain de ce que vous dites ! s’exclame-t-il à la barre, des sanglots ébahis dans la voix, alors ça ! si je m’attendais !

     Je vous comprends, répond le juge, moi-même, la première fois que cela m’est arrivé, j’ai eu des doutes.

     -Vraiment, je me confonds en excuses, si j’avais pu soupçonner une chose pareille ! C'étaient des péripatéticiennes, des prostituées, des dames à la vertu légère si je comprends bien ?

     -Oui, des putes quoi !

     -Ho la la, des jeunes filles qui présentaient impeccable, bien de leur personne et tout et tout, franchement j’en reviens pas !

     -Et lorsqu’elles arrivaient à chaque fois vers 23h, court vêtues  avec un magnum de Dom Pérignon à la main, ça ne vous a pas mis la puce à l’oreille ? Que ce pourrait être par exemple des professionnelles aux services tarifés ?

     -Mais pensez-vous ! pas une seconde j’ai été élevé chez les jésuites, je ne savais même que ce métier existait encore ! ha la la tellement bien élevées qu’elles étaient,  pas bégueules pour un sou et puis serviables si vous saviez, toujours à se mettre en quatre pour vous faire plaisir.

     -Bon acquitté, client suivant, un certain Mr W----h.

Mr W---h, fervent collectionneur de  cartable a fait l’acquisition récemment d’une petite mallette en cuir bouilli  et maroquin du plus bel effet, finement brodée et très élégante. Des collectionneurs jaloux, convoitant le bien d’autrui et toujours prêts à jeter le discrédit sur les honnêtes gens insinuent que l’objet contenait des tas de billets de banque et aurait été utilisé pour des tractations plus ou moins légales.

 

     -Il s’agit d’un oubli inopiné, déclare le fournisseur de la mallette, la peste soit de mon incroyable distraction ! J’avais égaré ces billets depuis un bon moment, je me demandais où j'avais bien pu les fourrer! je vous remercie de les avoir retrouvés, ça fait plaisir de savoir qu’il reste des gens honnêtes dans ce monde pourri.

     -Pensez-donc, c’est tout naturel fait le juge, mais tout de même, 4 millions d’euros, ça ne vous a pas inquiété ?

     -Bah, vous savez l’argent ça va ça vient, c’est comme le reste.

    - Vous avez bien raison. Et vous mr W…. trouver cette somme dans la mallette, vous ne vous êtes pas dit que c’était une erreur ?

     -He bien, je n’ai pas vraiment vérifié le contenu, vous savez moi ce qui m’intéresse, c’est surtout la maroquinerie, je croyais que c’était des prospectus ces petits papiers jaunes, par précaution, je les ai mis dans mon coffre mais j’allais justement les jeter quand la brigade financière a fait irruption dans mon bureau, vous avouerez que c’est ballot !

     -Vous avez de la chance que je sois de bonne humeur parce quand même quand on a été ministre on doit être plus soigneux avec les affaires, surtout avec les affaires publiques. Acquitté !

Bon, je suis bien content que la justice de mon pays s’occupe de ces broutilles sans importance mais que des types pareils avec de telles responsabilités se révèlent  aussi distraits, aussi naïfs, aussi crédules, cela me plonge dans une perplexité intrigante qui me laisse pantois.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu