Avertir le modérateur

08/02/2012

J'ai encore loupé Bonanza.

télé.jpg

J’ai décidé de ne plus regarder la télé.

Pour vérifier que je suis un homme de parole, je l’allume en me disant « Si je tombe sur un truc idiot, j’éteins. »

Je tombe sur un truc idiot. J’éteins pas.

 

Je crois bien que la télé, c’est comme la clope, on allume, on éteint en se disant ça sert à rien, c’est la dernière fois, c’est décidé j’arrête.  Et on rallume.

Donc à la télé, je tombe sur une émission politique avec par ordre d’apparition à l’écran :

Nathalie Artaud dans le rôle d’Arlette Laguillier : On l’écoute marteler son sempiternel laïus dans la plus pure tradition trotskyste qui a toujours voulu éradiquer l’humour du discours politique. Le premier degré, uniquement le premier degré.

Quand Nathalie Arthaud vous passe le sel à table, c’est pas le sel de tout le monde, c’est le sel de la sueur des hommes exploités dans les mines de Silésie. Forcément ça coupe un peu l’appétit.

Vous me direz, ceux qu’elle défend on rarement l’occasion  de rigoler. Et c’est pas avec elle qu’ils vont se plier en quatre.

Vient ensuite, Laurent Wauquiez, ministre de ‘C’est la faute aux 35 heures’, beau gosse, propre sur lui, poli avec les vieux. Lui, a abandonné le premier degré depuis longtemps, il en est déjà au troisième quand il nous explique qu’heureusement qu’il était là, que sans lui la situation serait catastrophique en France.

Il a fait rire tout le monde mais comme il n’a pas une tête à faire de l’humour, je pense que c’était pas exprès.

A la fin, il ne nous salue pas. Pas le temps, rapport aux 35 heures.

Arrive Arnaud Montebourg, beau gosse, propre sur lui, poli avec les vieux, futur ministre de ‘En 2017, c’est moi qui m’y colle’.

J’ai vraiment du mal à croire en le voyant que son vrai patronyme n’est pas Arnaud DE Montebourg, avec une particule élémentaire qui collerait bien au personnage. Mais j’ai mauvais esprit.

D’après ce que j’ai compris, il aurait été sur Wikipédia avec ses potes pour vérifier le mot ‘socialisme’, et vous me croirez si vous voulez, ils ont découvert plein de trucs dont ils se doutaient même pas.

A la fin, tout le monde avait l’air content sauf la petite Nathalie qui avait une dernière chose à ajouter sur les travailleurs mais visiblement, tout le monde s’en foutait.

C’est décidé, je n’allume plus ma télé. Ou alors juste pour voir.

 

 

 

 

 

02/02/2012

Le quatrième pouvoir

thermo.jpgLa nouvelle vient de s’abattre comme une bombe sur les téléscripteurs de la presse, de la radio et de la télévision Française. Des grands reporters pourtant rompus aux techniques ultra-modernes de l’information et aux événements les plus extraordinaires et les plus confondants de notre siècle, des journalistes aguerris qui mettent chaque jour en péril leur intégrité autant morale que physique n’en reviennent pas :

 

                                                             ‘IL FAIT FROID EN HIVER !!!’

 

Annoncent-ils, la mine crispée par le thermomètre rectal qu’ils n’ont pas eu le temps d’ôter dans leur précipitation .

On en reste nous-mêmes abasourdis.

 

Pour étayer cette conjecture surprenante, deux folliculaires sous anesthésie locale et couverts d’engelures ont proposé l’interview d’un professeur de cryogénie quantique spécialiste des conditions extrêmes en milieu méta-urbain dont la conclusion ne manquera pas de laisser perplexe nombre de spécialistes :

« Faut mettre un pull et un bonnet. »

 

Le journalisme d’investigation c’est beau quand c’est bien fait.

 

Pour mémoire, je rappelle que les plus grandes écoles de journalisme proposent 3 options à leurs étudiants :

Option 1 : ‘Vos paupières sont lourdes, vous dormez.’

Option 2 : ‘ C’est meilleur quand c’est réchauffé’

Option 3 : ‘ Les aventures de Tintin reporter’

 

Mon flair légendaire me laissant subodorer qu’il fera chaud cet été, ça nous laisse augurer des scoops palpitants.

 

11/01/2012

Si j'ai des jumeaux, je les appellerai Ouen et Cloud.

images.jpgCe soir, 22h et des micro poussières sur Arte, la chaine de télé-réalité pour les vieux, une émission sur Boris Vian, alias Bison Ravi, Alias Vernon Sullivan, roi du jazz et de la trompinette, chantre de la pataphysique « théorie des solutions imaginaires » qui ne seraient pas superflues aujourd’hui quand on voit les solutions réalistes qui nous sont proposées.

Au sein de cette noble école, il portait le titre envié de ‘Satrape et promoteur Insigne de l'ordre de la grande Gidouille, avec les Sublimes privilèges que de droit’ ce qui n’est pas rien.

Entre autres, auteur de ‘L’écume des jours’ et de l’Automne à Pékin qui ne se passe pas en automne et surtout pas à Pékin.

Boris Vian est l’inventeur du baquet pour éplucher les chiens, de la guitare bizarre en médaillon et du pianocktail, un piano trafiqué par ses soins qui composait un cocktail tout en jouant un morceau de piano, les touches étant toutes reliées à un alcool différent.

Il est mort a 39 ans en poussant des cris d’échiran.

Si comme moi, cela fait 35 ans que vous n’avez plus rouvert un livre de Boris Vian de peur d’avoir perdu votre âme d’adolescent, je vous rassure, les ados n’ont pas d’âme, ils l’échangent définitivement à l’âge de 12 ans contre un forfait SMS illimité.

Ils ont tout compris, ils sont frits.

C’est également lui qui a dit : « J’aime les poissons car ils sont gent qui causent peu. » Et « Le jour où personne ne reviendra d'une guerre, c'est qu'elle aura enfin été bien faite »

Je ne sais pas vous mais moi, du coup, je vais regarder la télé ce soir et je vais me relire Vercoquin et le plancton. Tant pis si ça me file un coup de vieux.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu