Avertir le modérateur

26/01/2012

3 000 000 de chômeurs, franchement c’est pas du boulot.

noah.jpgYannick Noah, chanteur du fond de la cour est venu soutenir le candidat François Hollande.

Avec le PS, on espérait des lendemains qui chantent, mais c’est Yannick Noah qui s’y est collé, sans faire injure à son talent, on aurait quand même préféré l’inverse.

 

En guise de cinglante contre-attaque, après son intervention dès dimanche prochain, le candidat Sarkozy nous proposera un match de tennis entre Johnny Halliday et Mireille Mathieu, deux icônes célèbres du sport Français même si leur classement actuel à l’ATP ( Artistes Temporairement dans la Panade) ne reflète pas leur valeur réelle.

 

Auparavant, le Président nous aura expliqué:

 

1)     Que le chômage devrait régresser si on travaillait plus.

2)     Que pour combattre la morosité, il reste 500 000 demandes d’emploi rigolos qui demeurent sans réponse, des demandes d’emplois de services, serveurs, servantes, serviteurs, nous les appellerons pour résumer des emplois de servage, dont les avantageuses conditions sont connues de tous, des horaires à se tordre de rire pour un salaire amusant de 800€/mois, ce qui permet de ne pas trainer dans les magasins trop longtemps pour tout dépenser en babioles et donc de consacrer son temps libre à chercher un deuxième emploi.

3)     Pas de trois.

 

24/01/2012

La vasectomie sinon rien.

surp.jpg

Je poste aujourd’hui un second billet de Philip. K.Duk. je vous préviens ça rigole pas !

               Vous pouvez y aller de vos quolibets et de vos huées, n’hésitez pas à poster vos commentaires les plus vindicatifs, l’individu adore ça.

 

fin du.jpg

 

 

                                      Permis de procréation

 

Trois milliards d’individus à ma naissance, sept maintenant, dix bientôt, y a pas de raison que ça s’arrête.

 Pourtant il le faut et le plus tôt sera le mieux. La natalité ne peut être considérée comme une richesse dans un pays déjà surpeuplé, sinon forcément, ça va finir à la machette.

 De grâce, à l’image de la sécurité routière, adoptons la limitation. (surtout dans les chemins creux et les sous-bois romantiques)

 Y a-t-il un candidat qui propose de sucrer les allocs dès le troisième rejeton ?

 Pour le bonheur de son peuple, cet homme honnête ne manquerait pas dans la foulée d’imposer le permis de procréation. Cela consisterait en une éducation parentale obligatoire. Des choses simples seraient enseignées aux reproducteurs en herbe, telles, un enfant a besoin de règles ainsi que de sommeil. Pas trop d’écrans, mais de la rêverie, du sport et des activités manuelles. Pourquoi ne pas leur montrer, leur apprendre, ce qu’il y a dans le ventre de leurs tablettes, de leurs téléphones portables ? Leur offrir en pièces détachées afin qu’ils le fabriquent eux-mêmes ? Les petits chinois font bien ça 8 heures par jour et puis ce ne serait qu’une sorte de Meccano du XXIème siècle.

  Des questions intimes seraient soulevées, il faudrait définir ce besoin d’enfanter, cette envie, répondre à des questions enfouies, pourquoi le fait-on cet enfant, et pour qui ?

Bien sûr, quand un interdit serait enfreint, on prendrait des sanction

19/01/2012

Après le sabordage, voila le sabotage par Le K.

     sabotage,ecrivain,knock, vendangeur,virus           

Pas si simple aujourd'hui de faire une place à la subversion dans un monde qui arrive à se gangrèner lui-même de l'intérieur, rongé par ses propres modèles.

Le ver et le fruit ne faisant plus qu'un, les objecteurs, séditieux et subversifs de tout poil se retrouvent contraints à une oisiveté forcée et doivent se résoudre à savourer le spectacle.

D'autres ne ce contentent pas de celà:

Pour une fois, je vais laisser bien volontiers un peu d'espace sur mon Blog pour poster le texte d'un ami très cher que nous nommerons par pudeur et prudence : Le K.

 

 

 

A l’heure du salarié interchangeable dans ce monde de DRH et de fonds de pension, comment opposer une force de résistance ?

 

La réponse est simple, le sabotage !

 

Certains en ont déjà fait leur profession, les créateurs de virus, par exemple, rendant impotent l’omnipotent Internet et ne parlons pas des médecins, qu’on s’en convainque en relisant le bon Docteur Knock, mais quid des autres ?

 

Facile me direz-vous, pour le vendangeur sous-payé de cisailler habillement le pied de vigne patronal, élémentaire pour le travailleur à la chaîne de voiture de jeter négligemment une poignée de boulons dans une des ailes pour la faire « glinguer », mais d’autres métiers réclament fantaisie et imagination. Le boucher peut recycler sa belle-mère voire quelques clients bougons, l’instituteur encourager le malgré que ou s’ébaubir devant l’anacoluthe, le professeur de langue « néologiser » ou mieux encore apprendre l’arabe au lieu du yiddish, (j’ose à peine penser aux possibilités du prof de bridge…) l’interprète pourrait même, par quelques contresens subtils, déclencher guerres et révolutions, quant au plombier il n’a qu’à prendre la fuite.

 

Oui mais l’écrivain me dites-vous, même amateur, où se place son créneau ? Doit-il truffer son texte de métaphores bien grasses, abuser de redites, pléonasmes, redondances ou autres tautologies, pratiquer le hiatus à tout va, parsemer son texte de quelques paragraphes bien rances, inventer des histoires à rester coucher ?

 

Non cher lecteur, car l’écrivain plutôt que de vouloir être publié désire avant tout être lu. Le torpillage devra se situer en amont. Il aura donc à cœur de choisir pour travail une entreprise abjecte, polluante de préférence, en tout cas sinon nuisible pour le moins inutile et pendant ses trente-cinq longues heures alimentaires, penché studieusement sur son clavier, il cisèlera des textes incisifs en catimini.

Et là, l’écrivain aura vraiment accompli son boulot…

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu