Avertir le modérateur

07/04/2012

Du Goudron et des plumes.

pélica&n.jpg

Marée noire et rire jaune.

En décembre 1999, Total, fleuron de notre industrie et grand goudronneur d’autoroute en pleine mer, avait décidé de nous offrir un avant-goût de l’an 2000, pour cela elle créait son grand Jeu de grattage baptisé : 

                                Le naufrage d’Erika :

Grattez un cormoran et récoltez un litre de fioul !

Des points Total à collectionner dans toutes les huîtres bretonnes !

13 ans plus tard, on découvre que les grands gagnants du jeu vont être marron ( à nouveau) parce que la cour de cassation a trouvé une astuce (raffinée évidemment) pour éviter à Total de payer la facture.

 

 Vous pouvez ici même relire l'article sur l'Equateur qui a réussi à faire cracher 18 milliards de dollars à Texacco.pour l'ensemble de oeuvre. Notre beau et puissant pays lui, doit s'excuser auprès de Total pour l'avoir asticoter pour des broutilles.

30 000 tonnes de broutilles noires, gluantes et toxiques.

C'est juré la prochaine fois, on enlève les rochers qui se trouvent sur la route de leurs épaves flottantes et on dit aux oiseaux d'aller jouer plus loin pour pas qu'ils salopent les jolies nappes de pétrole.

 

La cour de cassation s’appelle comme ça parce quelle nous les casse.

Qu’est ce que vous attendez, les macareux, les sternes, les hirondelles de mer pour aller chier sur la gueule de la cour de cassation quand elle ira prendre ses vacances à Plougasoil, sur la gueule de l’avocat général, de sa femme, ses enfants, sa grand-mère et les 7 prochaines générations ainsi que sur la gueule de Total et de tous ses dirigeants qui essayent de s’en tirer à bon compte au lieu d’accepter de nettoyer leur bouillasse.

Visez les yeux !

 

27/03/2012

Dura lex.

juge.jpg

Les législateurs de tout poil ont toujours su faire preuve au cours des siècles d’une inventivité sans bornes pour nous pondre tout un tas de lois inénarrables  afin de protéger le système qui les avait mis en place.

 

Cela s’appelle un échange de bons procédés.

 

Par exemple avant 1789, les lois protégeaient la noblesse, les ventres rebondis et les perruques poudrées ( je simplifie un peu pour la compréhension du discours) à la Révolution, les manants qui se retrouvent d’un coup au pouvoir se disent que ça va peut-être pas durer des siècles et qu’il faut en profiter, ils découvrent la guillotine ( une anti-particule) et créent la Loi des Suspects qui permet en gros ( je simplifie encore) de raccourcir tout ceux qui ont une tête qui ne leur revient pas.

C’est un modèle du genre souvent décliné par les régimes en passe de devenir démocratiques mais pas tout de suite, auxquels il manque un petit quelque chose ( des urnes par exemple).

 

Donc, on fabrique des lois, on les met dans des codes on les revend au peuple qui n’a plus qu’à faire avec.

 

Nous autres, les orangs-outans, on a simplifié le truc au maximum, on a chacun notre arbre et nos bananes et on arrive à se débrouiller à peu près quand les humains viennent pas nous pourrir la vie.

 

Tout ça pour dire que j’ai entendu hier qu’une loi Marocaine avait contraint une jeune fille violée à épouser son violeur. La demande en mariage permettait à ce dernier d’échapper à la prison et de continuer à violer la demoiselle avec la bénédiction de la Justice. La jeune fille s’est suicidée pour échapper à son martyr mais le violeur, sympa, n’a pas porté plainte et ne demande pas réparation auprès de la famille.

 

Que les législateurs lubriques aient, par le passé, pu imaginer une loi aussi tordue pour pouvoir exercer leur lubricité et se taper des petites paysannes pour pas cher, passe encore, ça doit remonter au déluge, on a eu les mêmes chez nous, on mettra ça sur le compte de l’archaïsme.

 

Mais qu’on en trouve encore aujourd’hui qui, la bave aux lèvres et l’œil luisant se complaisent à l’appliquer, moi je dis qu’il y a des coups de pieds dans le code pénal qui se perdent.

Avec des potes à moi, des bonobos priapiques, des chimpanzés débauchés, des gorilles partouzards, on va aller faire un tour au Maroc et on va se taper tous les législateurs et tous les juges qui appliquent cette loi, on va bien les choper par derrière et on va leur montrer ce que c’est qu’un bon vieux vrai viol sans chichis.

Nous on a le droit, on est des animaux dégénérés. Pas comme eux.

Et après s’ils nous demandent en mariage, on réfléchira.

 

10/03/2012

Il en rougit le traître!

bayrou, cyrano, rostand, aiglonLes lecteurs assidus de cette rubrique auront sans doute remarqué grâce à leur légendaire sagacité que lorsque je commence à gloser sur les hommes politiques, je me laisse volontiers aller au persiflage, au dénigrement, voire à la médisance, et ceci qu’il s’agisse d’hommes politiques de droite aussi bien que de droite.

Et le tout bien sûr, avec une mauvaise foi qui m’honore.

Mais en écoutant Jeudi, François Bayrou à la télé, je dois avouer que j’ai succombé.

Non pas que son programme m’ait convaincu, comme tout le monde mon esprit s’est mis à vagabonder vers de plus vertes contrées lorsqu’il a abordé le problème du financement auto-régulé par fractionnement successif et j’avoue m’être légèrement assoupi devant ses prévisions budgétaires d’amortissement relatif du PIB, je m’apprêtais donc à zapper avec violence pour ne pas sombrer dans un engourdissement fatal quand le bougre s’est mis à déclamer du Edmond Rostand ! Une tirade de l’Aiglon suivi d’un vers de Cyrano de Bergerac !

Le mal était fait. Je fus conquis.

D’avance, je fais mon Mea Culpa auprès de ceux qui se gaussent de mon analyse politique plus que sommaire et qui ricanent de me voir succomber à des charmes aussi superficiels que ceux-là.

Qu’ils me pardonnent, je n’ai jamais su résister à un vers de Rostand. Je fonds littéralement sur Roxane et me répands sur une tirade de Cyrano.

 

Pour vous convaincre de la modernité de ces œuvres, je vous livre une tirade de l’Acte 1, scène IV  où Cyrano veut empêcher un mauvais acteur, Montfleury, de rejouer une pièce :

-          (A la fin, c’en est trop !) Que Montfleury s’en aille

-          Ou bien je l’essorille et le désentripaille

Evidemment, vous pouvez remplacer Montfleury par qui vous voulez, mais c’est quand même plus joli quand ça rime.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu