Avertir le modérateur

27/03/2012

Dura lex.

juge.jpg

Les législateurs de tout poil ont toujours su faire preuve au cours des siècles d’une inventivité sans bornes pour nous pondre tout un tas de lois inénarrables  afin de protéger le système qui les avait mis en place.

 

Cela s’appelle un échange de bons procédés.

 

Par exemple avant 1789, les lois protégeaient la noblesse, les ventres rebondis et les perruques poudrées ( je simplifie un peu pour la compréhension du discours) à la Révolution, les manants qui se retrouvent d’un coup au pouvoir se disent que ça va peut-être pas durer des siècles et qu’il faut en profiter, ils découvrent la guillotine ( une anti-particule) et créent la Loi des Suspects qui permet en gros ( je simplifie encore) de raccourcir tout ceux qui ont une tête qui ne leur revient pas.

C’est un modèle du genre souvent décliné par les régimes en passe de devenir démocratiques mais pas tout de suite, auxquels il manque un petit quelque chose ( des urnes par exemple).

 

Donc, on fabrique des lois, on les met dans des codes on les revend au peuple qui n’a plus qu’à faire avec.

 

Nous autres, les orangs-outans, on a simplifié le truc au maximum, on a chacun notre arbre et nos bananes et on arrive à se débrouiller à peu près quand les humains viennent pas nous pourrir la vie.

 

Tout ça pour dire que j’ai entendu hier qu’une loi Marocaine avait contraint une jeune fille violée à épouser son violeur. La demande en mariage permettait à ce dernier d’échapper à la prison et de continuer à violer la demoiselle avec la bénédiction de la Justice. La jeune fille s’est suicidée pour échapper à son martyr mais le violeur, sympa, n’a pas porté plainte et ne demande pas réparation auprès de la famille.

 

Que les législateurs lubriques aient, par le passé, pu imaginer une loi aussi tordue pour pouvoir exercer leur lubricité et se taper des petites paysannes pour pas cher, passe encore, ça doit remonter au déluge, on a eu les mêmes chez nous, on mettra ça sur le compte de l’archaïsme.

 

Mais qu’on en trouve encore aujourd’hui qui, la bave aux lèvres et l’œil luisant se complaisent à l’appliquer, moi je dis qu’il y a des coups de pieds dans le code pénal qui se perdent.

Avec des potes à moi, des bonobos priapiques, des chimpanzés débauchés, des gorilles partouzards, on va aller faire un tour au Maroc et on va se taper tous les législateurs et tous les juges qui appliquent cette loi, on va bien les choper par derrière et on va leur montrer ce que c’est qu’un bon vieux vrai viol sans chichis.

Nous on a le droit, on est des animaux dégénérés. Pas comme eux.

Et après s’ils nous demandent en mariage, on réfléchira.

 

Commentaires

Quand l'évolution des espèces aura déchu l'homme de sa prééminence dégénérée sur les autres espèces vivantes, autant qu'elle se fasse au profit des bonobos, chimpanzés et autres gorilles...

Écrit par : Frankie75 | 31/03/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu